Association française des Oeuvres hospitalières de Saint Lazare de Jérusalem (OSLJ)
Ass. Loi 1901 n°0784015626 publié au J.O le 18 mars 2006

Grande  Commanderie  de  Boigny
de l'Ordre Militaire et Hospitalier de Saint Lazare de Jérusalem
Juridiction Magistrale fondée en 1154
50ème Grand Maître S.E. Don Francisco de Borbon Graf von Hardenberg, Preceptor Boignaci, GCLJ
Protecteur spirituel, S.B. le Patriarche Joseph Absi, Patriarche Grec Melkite Catholique d'Antioche et de tout l'Orient
Chef de juridiction de la Grande Commanderie de Boigny, Chevalier Commandeur Dr Christian Fella, KCLJ








HISTOIRE DE LA JURIDICTION MAGISTRALE


LA GRANDE COMMANDERIE DE BOIGNY (GCB)

Coup de projecteur sur
cette juridiction magistrale
Focus on
this magisterial jurisdiction

OSLJ - BAILLIAGE DE BOIGNY

  Coup de projecteur sur cette juridiction magistrale :
 

Bien avant les croisades et la naissance des ordres de chevalerie en Palestine, et avant l’arrivée des princes chrétiens en Asie, les noms de Jean Hircan et Jean de Chypre sont cités dans un manuscrit de D. Bosc en tant que supérieurs et chefs de l’Ordre hospitalier des Lazaristes. Des établissements de soins existent en dehors des villes de Jérusalem, Acre…

En 1154, le roi de France Louis VII a fait don de sa baronnie, de son château et de ses terres de Boigny à l’Ordre hospitalier de Saint Lazare. Vers la fin du 13° siècle le château devient commanderie magistrale et résidence du Grand Maître passant de juridiction royale à juridiction magistrale. En 1291, après le retour de Saint Jean d’Acre, Boigny devient le chef-lieu général de l’Ordre de Saint Lazare jusqu’à la révolution Française.

Le 19 mai 1578 sous le magistère du Grand Maître François Salviati, voit la consécration de l’indépendance de l’ordre contre tout projet d’absorption. (L’arrêt du parlement de Paris)

Le château de Louis VII est rasé en 1700 et l’actuel château de la Commanderie est édifié par le chevalier de SEMONVILLE qui prit en charge les travaux et fut nommé administrateur de la Commanderie de Boigny.

Après la révolution française, le château est devenu un domaine privé et la chapelle du château n’existe plus.

Aujourd’hui, l’Ordre (OSLJ) est présent dans une quarantaine de pays sur les cinq continents. Il est composé de plus de 6000 (six mille Dames et Chevaliers) répartis dans plus de quarante juridictions, bailliages, prieurés, commanderies, commanderies héréditaires, dont deux juridictions en France.

La Grande Commanderie de Boigny est la juridiction cheftaine de l’Ordre Militaire et Hospitalier de Saint Lazare de Jérusalem depuis le 12° siècle et le siège historique de l’Ordre depuis près de neuf siècles. Au XII° et XIII° siècle l’appellation et le titre du Grand Maître était textuellement complété par celle de « Précepteur de Boigny »

Cette dernière appellation a été substituée au 14° siècle par celle de Commandeur de Boigny pour remplacer l’ancienne appellation de Précepteur ; celle de commandeur à traversé l’histoire jusqu’à nos jours. Depuis ces temps anciens, tous les Grand Maîtres de l’Ordre, résidant en France, portaient le titre de « Commandeur de Boigny » dans toutes les annales ou chroniques de l’Histoire.

L’étymologie du nom vient du mot committimus, commendamus pour devenir Commandeur encore usité de nos jours.

C’est pour cette raison que l’Ordre de Saint Lazare tient à cette particularité française, quelle que soit par ailleurs la structure de l’Ordre installée en France, de vouloir impérativement conserver, en se référant aux us, coutumes et traditions, cette juridiction magistrale avec ses attaches historiques, sans laquelle l’Ordre des chevaliers de Saint Lazare ne serait qu’un vaisseau démâté.

Conformément aux us et coutumes de l’Ordre, l’appellation et titre de « Grand Maître de l’Ordre et Grand Commandeur de Boigny » figurent dans l’en-tête de tous les documents officiels de l’Ordre. Par (GMD) Grand Décret Magistral du 18 mai 2011 le Grand Maître informe les Dames et Chevaliers de l’Ordre qu’il entend porter et faire état de son titre de Grand Commandeur de Boigny.

Un autre GMD désigne le commandeur chef de juridiction.

De nombreuses séparations, scissions et autres divisions ont eu lieu tout au long des siècles passés dans cette organisation hospitalière et chevaleresque. De nouvelles verront vraisemblablement le jour, mais la seule légitimité historique de l’Ordre reste celle attachée à la Grande Commanderie de Boigny près d’Orléans et des chevaliers de l’Ordre de Saint Lazare.

La Grande Commanderie de Boigny reste ainsi une sorte de bouée de sauvetage de l’Ordre de Saint Lazare en cas de tempête... Elle l’a démontrée souvent dans le passé et encore tout récemment.

Elle est et demeure indéfectiblement la juridiction phare de l’Ordre sur laquelle le Grand Maître peut s’appuyer en toutes circonstances pour gouverner et poursuivre l’œuvre entrepris par les Chevaliers hospitaliers de Saint Lazare en toute légitimité.

Louis XIV en avait fait son ordre de prestige et la plus haute distinction honorifique de son pouvoir.

Il faisait remarquer que l’Ordre de Saint Lazare était le plus ancien Ordre de Chevalerie de la Chrétienté. En récompense de leurs brillantes études, les meilleurs élèves des Ecoles militaires pouvaient être reçus dans l’Ordre en tant que novice dans cet Ordre tant convoité.

Boigny est aujourd’hui, un lieu historique pour les membres de l’Ordre, les curieux d’histoires de chevalerie ou autres ordres hospitaliers. Quelques vestiges restent visibles après mille ans d’histoire.

De nombreuses publications historiques, retracent et témoignent des parcours exceptionnels des chevaliers de cet ordre. Les volumes éparpillés par le temps dans les archives privées ou publiques et dans les bibliothèques… sont encore aujourd’hui les témoins vivants de cet exceptionnel et extraordinaire Ordre de chevalerie chrétien devenu œcuménique.

En 2018, deux juridictions composent l’organisation de Saint Lazare en France. Une Juridiction magistrale historique et une juridiction nationale.

Juridiction nationale - Le Grand Prieuré de France. (GPF)

Nota : Le Grand Prieuré de France rassemble diverses structures légitimes de l’Ordre de Saint-Lazare en France.
Parmi celles-ci :
Le Grand Prieuré d’Alsace,
Le Grand Bailliage de France,
La Lieutenance de France.

Ces juridictions dites « confédérées » composent la juridiction nationale française. Les Grands Prieurés apparaissent dans l’ordre vers la fin du 15° siècle. C’est à cette époque que les chevaliers de Saint Lazare ont commencé à porter la croix à huit pointes de sinople. (Vert)

D’autres organisations revendiquant leur lien historique avec l’Ordre de Saint Lazare, portent le nom de Grand Prieuré, existent et fonctionnent (Brissac, Charles-Philippe d’Orléans, Piccapietra, Sixte-Henry de Bourbon-Parme, Dobrznsky z Dobrzenics… etc.)

La juridiction magistrale - La Grande Commanderie de Boigny (GCB)

Cette juridiction n’est pas une composante de la juridiction nationale française et n’en fait pas partie. La constitution de l’Ordre lui donne une place à part.
- La Grande Commanderie de Boigny a toujours été une juridiction autonome qui dépend statutairement et constitutionnellement depuis près d’un millénaire directement du Grand Maître. Compte tenu de ses fonctions, titres, charges, le Grand Maître n’est, et ne peut être subordonné à quiconque. Il porte le numéro 1 sur la liste des membres de sa juridiction magistrale.
- Il s’agit d’une juridiction autonome, décrite comme telle dans tous les statuts successifs de l’Ordre.
- A l’origine c’était d’ailleurs une baronnie.
- De par le fait que le Grand Maître en est le Grand Commandeur, la juridiction ne peut ni être subordonnée ou intégrée ou fusionnée à aucune autre juridiction ;
- Un décret magistral pris par le Grand Magistère désigne le Grand Maître comme Grand Commandeur de la Grande Commanderie de Boigny.
- Lorsque le Grand maître réside hors de France, un autre décret magistral désigne le chef de cette juridiction ainsi que le Grand Chancelier.
- Le Grand Maître a installé personnellement le chef de Juridiction de sa Grande Commanderie avec le titre de « Commandeur de Boigny »
- Statutairement, constitutionnellement, historiquement, la juridiction magistrale a toujours été, est et restera indépendante ;
- Tout au long de l’Histoire de l’Ordre, elle est exclusivement rattachée au Grand Maître qui porte le titre et l’appellation de Grand Commandeur de Boigny.
- Cette charge est mentionnée et rappelée, encore de nos jours, dans l’en-tête des lettres utilisées de l’Ordre de Saint Lazare.
- Tout comme les Dames et Chevaliers de la juridiction, les membres du Grand Conseil et du Grand Chapitre de l’Ordre sont attachés aux us et coutumes de l’Ordre.
- Le Grand Chapitre et les chefs de juridiction souhaitent vivement que soient respectées ces traditions et ont pas conséquent redonné historiquement vie à la juridiction magistrale « Grande Commanderie de Boigny » dans le noble but de la transmission de la tradition.

Ré installée officiellement en premier lieu, en tant que juridiction nationale en décembre 2005 sous l’appellation de Grand Baillage de Boigny par S.A.R. Le Prince Francisco de Bourbon y Escasany, Duc de Séville, Grand Maître de l’Ordre, cette juridiction française pour les raisons historiques rappelées ci-dessus, sera renommée en 2011 la Grande Commanderie de Boigny.

L’année 2008 (année de la réunification des deux branches Malte et Paris) avait à Manchester, marqué le retour à la légitimité du Grand Prieuré de France de l’obédience Brissac, qui avait fait scission en 1970. Cependant, les instances dirigeantes du GPF contestent la légitimité du Grand Bailliage de Boigny, affichant leur réticence au rapprochement des deux juridictions pourtant imposé par l’Ordre.

La légitimité de la juridiction magistrale est habile de l’exercice sur l’ensemble des structures de l’Ordre en France.

La Grande Commanderie de Boigny compte à ce jour plus d’une centaine de membres.

Elle est divisée en Provinces dont le ressort s’étant sur l’ensemble de l’hexagone.

Une Dame ou un Chevalier Commandeur de Province, entouré d’une équipe motivée et solide, dirige les différentes actions de chaque Province et maintient la cohésion entre les membres résidant souvent isolés, implantés dans toute l’étendue du territoire.

Les Commandeurs des Provinces rendent compte au chef de juridiction. Ils s’entourent d’un trésorier, d’un chancelier et d’un hospitalier pour agir dans l’intérêt de la juridiction et de l’Ordre.

La juridiction magistrale ne possède pas de Commanderie.

Afin de pouvoir exercer ses activités caritatives et de bienfaisance, une organisation étendue sur l’ensemble du territoire s’était avérée nécessaire.

Les membres de la juridiction résidant sur l’ensemble du territoire, sont répartis dans quatre provinces, afin d’en faciliter l’organisation, le fonctionnement et la coordination.

Chaque Province, à tour de rôle, organise annuellement au nom de la juridiction, une investiture à laquelle sont invités à participer tous les membres et amis de l’Ordre de Saint de Saint Lazare.

Juridiction partenaire

La Grande Commanderie de Boigny est une juridiction partenaire de la juridiction nationale.

De 2005 à 2008, le Grand Bailliage de Boigny était la juridiction nationale et magistrale.

De 2008 à 2011, le Grand Bailliage de Boigny et le Grand Prieuré de France qui a rejoint l’Ordre à Manchester, formaient désormais l’organisation française de Saint Lazare avec deux juridictions nationales.

Le Grand Maître décide alors de changer le nom de la juridiction afin de ne garder qu’une juridiction nationale par pays et de transformer la juridiction nationale du Grand Bailliage de Boigny en Grande Commanderie de Boigny en prenant lui-même le titre de Grand Commandeur de cette juridiction. Un décret magistral désignera le Grand Maître Grand Commandeur, un autre décret, un chef de juridiction qu’il installera lui-même et qui prendra le titre et la charge de Commandeur de Boigny.

La Grande Commanderie de Boigny reprendra dès lors, le titre de juridiction magistrale s’inscrivant dans le fil de l’histoire de l’Ordre de Saint Lazare.

*********************

A partir de 2014, la culture du partenariat instaurée entre les deux juridictions françaises porte ses fruits.

L’expérience montre que les modes de fonctionnement différents des deux juridictions laissent apparaître ses limites et restent un handicap dans nombre de domaines.

Différences statutaires, obligations statutaires différentes, cotisations différentes, méthodes de fonctionnement différentes, objectifs à long terme différents etc. Compte tenu de quelques années d’expériences passées, la GCB continuera ses actions dans l’intérêt de l’Ordre dans l’esprit chevaleresque qui le caractérise depuis bientôt quinze ans de fonctionnement exemplaire.

La Grande Commanderie de Boigny ne désespère pas de pouvoir concrétiser, si besoin était, des actions caritatives ou de bienfaisance communes et ponctuelles en partenariat avec le GPF.

Participations et représentations aux investitures, respect des personnes et des structures, loyauté et dévouement réciproque, doivent pouvoir être abordés dans l’esprit chevaleresque.

Commission d’admission et politique de recrutement au sein de la GCB
Commission d’admission : Elle fonctionne au sein de la GCB depuis de nombreuses années sans problème. Le système est pérenne et la collaboration installée entre la Grande Chancellerie de l’Ordre à Washington et celle de la juridiction est exemplaire dans son fonctionnement.

Politique de recrutement : La GCB recrute par cooptation et les parrains sont affranchis des critères nécessaires avant de proposer à leur filleul l’engagement vers une démarche caritative et de bienfaisance dans une organisation chevaleresque et les obligations qui en découlent dans le respect des constitutions et statuts de l’Ordre.

Actions hospitalières et caritatives
De nombreuses actions caritatives et de bienfaisance ont été réalisées par les membres de la juridiction magistrale depuis l’année 2005 au profit de nombreuses causes et au bénéfice des personnes, dans des domaines variés, pour un total de plus de 200.000€ (Voir les rapports annuels de l’Hospitalier…)

Nous remercions dans la présente présentation, tout spécialement, les généreux donateurs pour leurs dons ainsi que les membres et amis de la juridiction qui ont participé d’une manière ou d’une autre, à titre bénévole, à la réalisation de toutes ces actions, là, où l’Ordre est présent.

Nouvelle constitution de l’Ordre et fondation et fonds de dotation.
La nouvelle constitution de l’Ordre de mai 2017 élaborée sur plusieurs années, est appliquée dans l’organisation de Saint Lazare en France au sein de l’Association française des Œuvres Hospitalières de Saint Lazare de Jérusalem (OSLJ) Grande Commanderie de Boigny en tant que règlement intérieur de ses statuts dans la mesure ou la mise en œuvre desdits statuts ne contrevient pas aux textes législatifs et administratifs français.

La Grande Commanderie de Boigny possède son propre fonds de dotation. Elle a aussi signé l’accord de partenariat avec la Fondation de l’Ordre militaire et Hospitalier de Saint Lazare de Jérusalem siégeant à Madrid. La législation française impose que le contenu de cet accord doit être rédigé en Espagnol et en Français pour être valide en France.
Par conséquent nous demandons aux instances internationales une rédaction bilingue (Espagnol-Français) du texte de l’accord.

S.E. le Chevalier Commandeur Romain BOUR GB- GCLJ
Commandeur émérite de la Grande Commanderie de Boigny
Le 28.02.2018

  Retour en haut

 

OSLJ - BAILLIAGE DE BOIGNY

  Focus on this magisterial jurisdiction :
 

A long time before Crusades and the creation of Order of knighthood in Palestine, and before the arrival of Christian Princes in Asia, the names of Jean Hircan and Jean of Cyprus are quoted as superiors of the Order of Lazarus. Some healthcare facilities exist outside the cities of Jerusalem, Acre…

In 1154, the French King Louis VII gave as present his barony, his castle and his lands in Boigny to Saint Lazarus Order. By the end of the 13th century the castle became the magisteral commandery and the residence of the Grand Master became a magisterial jurisdiction instead of a royal jurisdiction. In 1291, after the return of Saint Jean d’Acre, Boigny became the capital of Saint Lazarus Order until the French Revolution.

On May 19th 1578 under Grand Master François Salviati’s duty, there was the Order’s recognition of autonomy against any uptake actions. (Parisian Parliament’s decision)

Louis VII’s castle was demolished in 1700 and the present castle of the Commanderie was built by the knight of SEMONVILLE who handled the work and had been nominated administrator of Boigny’s Commanderie.

After the French Revolution, the castle became a private property and the castle’s chapel disappeared.

Today the Order is present in fortyish of countries on the five continents. It gathers 6000 Ladies and Knights divided in more that forty jurisdictions, bailliages, prieury, commanderies, and two jurisdictions in France.

The Grande Commanderie of Boigny is the leading jurisdiction of the Military Order andt Hospitalier of Saint Lazarus of Jerusalem since the 12th century and the historical headquarter since nine centuries.

On XII° and XIII° centuries the designation and title of Grand Master was in the text supplemented by the « Précepteur of Boigny »

The latter has been replaced on 14th century by the Commandeur of Boigny in order to replace the old name Précepteur; the name of Commandeur crossed the ages.

Since these old times, all Grand Masters of the Order, living in France, had the title « Commandeur of Boigny » in all annals or historical chronics. The etymology comes from the name committimus, commendamus to become Commandeur still used nowadays.

That’s the reason why the Order of Saint Lazarus has this distinctive french characteristic, regardless the Order set up in France. While refering to habits and customs there is a strong will to keep this magisterial jurisdiction with its historical links. Without it Saint Lazarus Order would have been a demasted vessel.

In compliance with habits and customs of the Order, the name and title of « Grand Master of the Order and Grand Commandeur of Boigny » are displayed in the headings of all official documents of the Order

By (GMD) Grand Décret Magistral on May 18th 2011 the Grand Master informed Ladies and Kinghts of the Order his willingness to have his title displayed Grand Commandeur of Boigny.

Another GMD nominates the commandeur head of jurisdiction.

A lot of divisions and splits occurred during last centuries in this hospitaller and chilvarious organisation. Some new will probably appear but the real historical legitimacy of the Order is linked to the Grande Commanderie of Boigny near Orléans and to the Knights of Saint Lazarus Order.

The Grande Commanderie of Boigny thus remains a kind of lifebelt of Saint Lazarus Order in case of storm… It has often been demonstrated in the past and also recently.

It unfailingly became and remained the leading jurisdiction of the Order on which the Grand Master can rely on in all circumstances in order to govern and continue the work of the Knights of Saint Lazarus in legitimacy.

Louis XIV created this Order as prestigious and considered it as the highest honorary distinction of his power.

He pointed that Saint Lazarus Order was the oldest Christian knighthood Order. In reward of their studies, the best students of the military schools could be welcomed in the Order as novice in this coveted Order.

Boigny is today an historical place for the Orders’ members, for those interested in knight’s history or other hospitaller orders. Some vestiges remain visible after thousand years of history.

A lot of historical publications recount the remarkable knights’ paths of this Order. The volumes spread by the time in different private or public archives and in libraries.. are still today the witnesses of this remarkable and extraordinary Christian Knights’ Order who became ecumenical.

In 2018, two jurisdictions are part of Saint Lazarus organisation in France. One historical magisterial Jurisdiction and one national jurisdiction.

National Jurisdiction - The Grand Prieuré of France. (GPF)

NB: The Grand Prieuré of France gathers different legitimate organisations of Saint-Lazarus Order in France. Among those :
The Grand Prieuré of Alsace,
The Grand Bailliage of France,
The Lieutenance of France.

These jurisdictions named « confedarated » are part of the French national jurisdiction. The Grands Prieurés appear in the order at the end of the 15th century. During this time Saint Lazarus kinghts began to wear the eight-pointed (Vert)

Other organisations claiming their historical link to Saint Lazarus Order, named Grand Prieuré, exist and work (Brissac, Charles-Philippe of Orléans, Piccapietra, Sixte-Henry of Bourbon-Parme, Dobrznsky z Dobrzenics… etc.)

Magisterial Jurisdiction - Grande Commanderie of Boigny (GCB )

This jurisdiction is not a component of the French national jurisdiction and does not belong to it. The Order constitution give a special status.
- The Grande Commanderie of Boigny has always been an autonomous jurisdiction depending, for millenial by status and constitution, to the Grand Master. As regards to his responsibilities, titles, duties, the Grand Master is not (and cannot be) subordinated to no one. He is the number 1 on the magisterial jurisdiction members’ list.
- It is an autonomous jurisdiction, described as such in all Order’s status.
- From its origin, it was a barony.
- As the Grand Master is the Grand Commandeur, the jurisdiction cannot be subordinated nor integrated nor merged to another jurisdiction ;
- A magisterial decree taken by the Grand Magistère nominates the Grand Master as Grand Commandeur of the Grande Commanderie of Boigny.
- While the Grand master lives outside France, another magisterial decree nominates the head of this jurisdiction and the Grand Chancellor.
- The Grand Master installed the head of Jurisdiction of his Grande Commanderie with the title « Commandeur of Boigny » - By status and constitution, the magisterial jurisdiction has been and is still independent;
- During the Order’s History, it is exclusively linked with the Grand Master and is named Grand Commandeur of Boigny. - This duty is mentioned and stressed nowadays in letterheads used by Saint Lazarus Order.
- Like Ladies and Knights of the jurisdiction, the Grand Conseil and Grand Chapitre of the Order’s members are linked to the Orders’s habits and customs.
- The Grand Chapitre and its jurisdiction’s heads would really like that traditions are respected. They have thus revived the magisterial jurisdiction « Grande Commanderie of Boigny » in the aim to pass on the tradition.

Officially reinstalled in first place, as national jurisdiction in December 2005 under the name Grand Baillage of Boigny by S.A.R. Prince Francisco de Bourbon y Escasany, Duc de Séville, Grand Maître de l’Ordre, this French jurisdiction will be renamed in 2011, for historical reasons mentioned above, Grande Commanderie of Boigny.

In 2008 (year of reunification of the two branches Malta and Paris) in Manchester, the Grand Prieuré of France of Brissac obedience was legitimated, after the split in 1970. However the GPF governing body disputed the Grand Bailliage of Boigny’s legitimacy, showing reluctance to the reconciliation of the two jurisdictions although imposed by the Order.

The magisterial jurisdiction’s legitimacy can manage the whole Order’s structures in France.

The Grande Commanderie of Boigny has to date more than hundred members.

It is divided in Provinces who can act on the entire hexagon.

A Lady or a Knight Commandeur of Province, with a strong and motivated team, lead the different actions of each Province and maintain cohesion between members often isolated, located in the entire territory.

The Commandeurs of Provinces report to the jurisdiction head. They have a treasurer, a chancellor and an hospitaler to act in the interest of the jurisdiction and the Order.

The magisterial jurisdiction does not have Commanderie.

In order to be able to make charity aid, it has been necessary to develop an organisation presents on the whole territory.

In order to facilitate the running, organisation and coordination, the members of the jurisdiction living on the whole territory are split in four provinces.

Each Province, alternatively, organises annually in the name of the jurisdiction, a nomination where members and friends of Saint Lazarus Order are invited.

Partner Jurisdiction

The Grande Commanderie of Boigny is a partner jurisdiction of the national jurisdiction.

From 2005 to 2008, the Grand Bailliage of Boigny was the national and magisterial jurisdiction.

From 2008 to 2011, the Grand Bailliage of Boigny and the Grand Prieuré of France who joined the Order in Manchester, was the French organisation of Saint Lazarus with two national jurisdictions.

The Grand Master thus decided to change the name of the jurisdiction in order not to keep the national jurisdiction by country and to move from the national jurisdiction of Grand Bailliage of Boigny to Grande Commanderie of Boigny taking the title of Grand Commandeur of this jurisdiction. A magisterial decree nominates the Grand Master Grand Commandeur, another decree, a head of jurisdiction which will be installed and who will be entitled to manage the Commandeur of Boigny.

The Grande Commanderie of Boigny will take back the title of magisterial jurisdiction marking its place in Saint Lazarus Order’s history.

*********************

From 2014, the culture of partnership established between the two French jurisdictions bear fruits.

The experience shows that the different way of running of the two jurisdictions revealed the limits and represented an handicap in a lot of fields.

Differences in status, mandatory status, subscriptions, way of running, long-term objectives etc. As regards to the past years experience, the GCB will continue its actions in the interest of the Order and in the chivalrous spirit that drives it for fifteen years of good running.

The Grande Commanderie of Boigny does not despair to materialize, if need be, the charity aid in partnership with GPF.

Participations and representations in nominations, respect of peoples and settings, loyalty and reciprocal devotion, must be done in the chivalrous spirit.

Admission Board and recruitment policy within GCB
Admission Board : its operates within the GCB for many years without problems. The system is sustainable and the partnership between the Grande Chancellerie of the Order in Washington and the jurisdiction is working perfectly.
Recruitment policy : the GCB recruits by patronage and the godfathers by cooptation, applicants are informed the conditions and qualities necessary to be received, before asking their godson to be committed towards a charitable approach in a chilvarious organisation and to commit to the obligations in the respect of the Order’s constitutions and statutes.

Charitable actions

Since 2005 a lot of charitable acts have been realised by members of the magisterial jurisdiction for peopple, in many fields, for more than 200 000€ (see annual Hospitaler reports…)

We especially would like to thank the generous donors for their gifts and also members and friends of the jurisdiction who participated in a way or another, on voluntary basis, to realize all these actions, where the Order is present.

New Order’s constitution, Fundation and Endowment Funds

The new Order’s constitution in may 2017 set up since many years is applied in Saint Lazarus organisation in France within the Association française des Œuvres Hospitalières de Saint Lazare de Jérusalem (OSLJ) Grande Commanderie of Boigny as internal rules of its statutes as long as it does not contradict the French legislative texts.

The Grande Commanderie of Boigny has its own endowment funds. It has also signed a partnership agreement with the Military Order’s Foundation and Saint Lazarus Hospitaler of Jerusalem located in Madrid. The French legislation imposes that the content of this agreement must be written in Spanish and in French in order to be valid in France.
We thus ask the international authorities a bilingual writing (Spanish-French) of the agreement.

S.E. le Chevalier Commandeur Romain BOUR GB- GCLJ
Commandeur émérite de la Grande Commanderie de Boigny
28.02.2018

  back top